FB ICORN
Coin littéraire
Drugačnost bogati
Sovražni govor je vojna napoved
Drugačnost bogati
Sovražni govor je vojna napoved
SARAJEVO

v knjižnici že dva tisoč let knjige načrti
v plamenih liste odnaša iz spomina veter
črke in strani zleplja kri v otrplih prstih

 

Veno Taufer: VUKVAR

I had an apparition of Vukovar and I took a walk for a few
    streets -
around the block - with my hands frozen - up to the tobacco shop
and on returning I thought so that's the way they used

Calendrier
No Events!
A A  
Manifeste du Comité des Écrivains pour la Paix, adopté au 79ème Congrès du PEN international à Reykjavik, septembre 2013

Manifeste de Bled

PEN International est une organisation mondiale d’écrivains artisans d’une culture de la Paix fondée sur la liberté d’expression, le dialogue et l’échange, consacrée à la diversité linguistique et culturelle et soucieuse de la vitalité des cultures et des langues, qu’elles soient parlées par beaucoup ou peu de gens. Les écrivains du PEN international sont aussi conscients de la liaison fondamentale qui les lie de façon individuelle et communautaire à la nature. Celle-ci n’est pas seulement la base de leur survie mais aussi la source de leur inspiration. Dans cet esprit, PEN est engagé à travers son Comité des écrivains pour la Paix, dans des questions vitales concernant les problèmes qui peuvent conduire à des conflits ou à des situations où les personnes ou les peuples cherchent de nouvelles voies pour vivre ensemble. Le Comité des Écrivains pour la Paix du PEN International a donc approuvé un Manifeste, fondé sur la Déclaration de Lugano pour la Paix et la Liberté de 1987, sur l’Appel de Linz de 2009 contre la dégradation de l’environnement et sur la Déclaration de Belgrade de 2011 qui privilégie le dialogue comme chemin vers la paix.

1. Les membres du PEN élaborent l’idée d’une citoyenneté qui réunirait les peuples du monde, à travers la littérature et les débats parmi les écrivains et avec le grand public.

2. Ils considèrent qu’une des missions principales du PEN est de faciliter et promouvoir les discussions et le dialogue entre écrivains de pays en conflits ou de régions du monde dans lesquelles des plaies sont ouvertes alors que les volontés politiques soit refusent de les soigner, soit en sont incapables.

3. Ils érigent en valeur première la liberté d’expression et de création sous toutes ses formes, à condition qu’elle s’exerce dans le respect de soi-même et des autres. Cela correspond aux droits humains fondamentaux formulés dans la Déclaration Universelle de 1948 ratifiée par les Nations-Unies.

4. Les membres du PEN pensent que l’environnement doit être respecté, conformément aux Déclarations de Rio de 1992 et de 2012, même si ce n'est pas explicitement mentionné dans leurs œuvres. La nature, les civilisations, la planète sont menacées. C’est pourquoi ils condamnent à la fois les excès de la technologie et la spéculation financière qui contribue à appauvrir une grande partie de la population mondiale.
 
5. Les membres du PEN estiment que le plus grand défi aujourd’hui consiste à passer des situations extrêmes de violence au débat et au dialogue. Ils entendent être des participants actifs dans ce processus. En dernier recours, PEN en appellera au droit et aux instances internationales.

6. Il est primordial de s’engager constamment à créer les conditions de possibilité qui permettraient l’arrêt des conflits, puisque la liberté ne peut pas exister sans la paix ni la paix sans la liberté ni sans justice sociale et politique.

7. PEN affrontera toujours l’injustice et la violence partout où il y a oppression, colonisation, occupation illégale et terrorisme. Il respectera et défendra la dignité de tous les individus.

8. Dans l’intérêt de la liberté d’expression et de la justice tout individu ou groupe impliqués dans un conflit pourront présenter aux instances internationales des pétitions. 

9. Les enfants partout dans le monde ont le droit de recevoir dans les programmes scolaires une éducation pour la paix. PEN s’engagera activement à son application.

10. Le droit à la paix doit être reconnu par les Nations Unies comme un des droits humains fondamentaux.





Invitation au 79e Congrès du PEN International

Invitation de Sjon, président du PEN Islande


Chers collègues et amis de PEN,
C'est avec plaisir que je vous convie à participer au Congrès de PEN International qui se déroulera à Reykjavik au mois de septembre 2013. Nous discuterons du thème du Congrès, à savoir les « frontières numériques : droits linguistiques et liberté d'expression », dans un contexte international au sens large ainsi que de sa pertinence pour les divers Centres PEN locaux, les petits comme les grands. Au programme également, la présentation des travaux de PEN International par ses divers groupes et comités.

En 2011, Reykjavik a été baptisée Ville UNESCO de Littérature en raison du rôle qu'elle a joué dans la préservation et les études des sagas médiévales et de sa scène littéraire contemporaine dynamique. Les membres du Centre PEN islandais, aux côtés des citoyens de la capitale la plus au Nord qui soit au monde, se réjouissent donc de votre visite et ont hâte de partager avec vous leur patrimoine culturel, leurs travaux et leurs idées sur l'importance du mot écrit et parlé, pour une société et un monde meilleurs. Le Festival littéraire international de Reykjavik débutera pendant la semaine du Congrès ; tous les délégués sont invités à assister aux lectures et comités qui s'y dérouleront.
Au nom du Centre PEN islandais, je vous fais part de notre souhait que vous veniez nombreux vous joindre à nous à l'occasion du Congrès de PEN International du 9 au 12 septembre à Reykjavik cette année, participer aux discussions sur les enjeux importants auxquels notre formidable organisation fait face dans son travail, et passer d'agréables moments en compagnie de collègues qui ont les mêmes intérêts à coeur. Nous ne pouvons vous promettre les aurores boréales mais nous vous réserverons notre accueil nordique le plus chaleureux !
Bien cordialement,Sjon



45e Rencontre internationale d'écrivains

Bled, 8-12 mai 2013


Tables rondes:
La création littéraire: de la périphérie vers le centre
L'écrivain, voyageur-créateur de la paix face aux défis des nouveaux médias
 
Débat-panel:
Le rôle du PEN aujourd'hui et dans l'avenir
 
Atelier:
Liberté numérique, paix et conflit - Déclaration du PEN sur la liberté numérique

La 45e Rencontre de Bled a eu lieu du 8 au 12 mai 2013.

Les sujets des deux tables rondes ont été La création littéraire: de la périphérie vers le centre et L'écrivain, voyageur-créateur de la paix face aux défis des nouveaux médias.
Cette année nous avons introduit une nouveauté: un panel-débat entre les présidents des différents comités du PEN International et le président John Ralston Saul intitulé Le rôle du PEN aujourd'hui et dans l'avenir.  Nous sommes persuadés que ce laboratoire d'idées a contribué à élaborer de nouvelles stratégies et de créer des liens plus étroits entre les différents comités.

Un atelier important s'est déroulé vendredi 10 mai sur la déclaration du PEN sur la liberté numérique.

L'assemblée générale du Comité des écrivains pour la paix ainsi que la réunion du Comité des femmes écrivains avec la nouvelle section slovène de ce comité nommée MIRA a eu lieu samedi 11 mai.



Manifeste du Comité des Écrivains pour la Paix, adopté au 79ème Congrès du PEN international à Reykjavik, septembre 2013
Manifeste de Bled
PEN International est une organisation mondiale d’écrivains artisans d’une culture de la Paix fondée sur la liberté d’expression, le dialogue et l’échange, consacrée à la diversité linguistique et culturelle et soucieuse de la vitalité des cultures et des langues, qu’elles soient parlées par beaucoup ou peu de gens. Les écrivains du PEN international sont aussi conscients de la liaison fondamentale qui les lie de façon individuelle et communautaire à la nature. Celle-ci n’est pas seulement la base de leur survie mais aussi la source de leur inspiration. Dans cet esprit, PEN est engagé à travers son Comité des écrivains pour la Paix, dans des questions vitales concernant les problèmes qui peuvent conduire à des conflits ou à des situations où les personnes ou les peuples cherchent de nouvelles voies pour vivre ensemble. Le Comité des Écrivains pour la Paix du PEN International a donc approuvé un Manifeste, fondé sur la Déclaration de Lugano pour la Paix et la Liberté de 1987, sur l’Appel de Linz de 2009 contre la dégradation de l’environnement et sur la Déclaration de Belgrade de 2011 qui privilégie le dialogue comme chemin vers la paix. 1. Les membres du PEN élaborent l’idée d’une citoyenneté qui réunirait les peuples du monde, à travers la littérature et les débats parmi les écrivains et avec le grand public.2. Ils considèrent qu’une des missions principales du PEN est de faciliter et promouvoir les discussions et le dialogue entre écrivains de pays en conflits ou de régions du monde dans lesquelles des plaies sont ouvertes alors que les volontés politiques soit refusent de les soigner, soit en sont incapables. 3. Ils érigent en valeur première la liberté d’expression et de création sous toutes ses formes, à condition qu’elle s’exerce dans le respect de soi-même et des autres. Cela correspond aux droits humains fondamentaux formulés dans la Déclaration Universelle de 1948 ratifiée par les Nations-Unies. 4. Les membres du PEN pensent que l’environnement doit être respecté, conformément aux Déclarations de Rio de 1992 et de 2012, même si ce n'est pas explicitement mentionné dans leurs œuvres. La nature, les civilisations, la planète sont menacées. C’est pourquoi ils condamnent à la fois les excès de la technologie et la spéculation financière qui contribue à appauvrir une grande partie de la population mondiale.  5. Les membres du PEN estiment que le plus grand défi aujourd’hui consiste à passer des situations extrêmes de violence au débat et au dialogue. Ils entendent être des participants actifs dans ce processus. En dernier recours, PEN en appellera au droit et aux instances internationales. 6. Il est primordial de s’engager constamment à créer les conditions de possibilité qui permettraient l’arrêt des conflits, puisque la liberté ne peut pas exister sans la paix ni la paix sans la liberté ni sans justice sociale et politique.7. PEN affrontera toujours l’injustice et la violence partout où il y a oppression, colonisation, occupation illégale et terrorisme. Il respectera et défendra la dignité de tous les individus. 8. Dans l’intérêt de la liberté d’expression et de la justice tout individu ou groupe impliqués dans un conflit pourront présenter aux instances internationales des pétitions.  9. Les enfants partout dans le monde ont le droit de recevoir dans les programmes scolaires une éducation pour la paix. PEN s’engagera activement à son application. 10. Le droit à la paix doit être reconnu par les Nations Unies comme un des droits humains fondamentaux.
Plus ...