fr
en
slo

Présentation

Le centre PEN slovène dont le premier Président a été le poète Oton Župančič a été fondé en 1926. Parmi les membres fondateurs, on comptait Izidor Cankar, Josip Vidmar, France Stele, Janko Lavrin, Fran Saleški Finžgar, France Bevk, Prežihov Voranc et France Koblar.
Resté inactif pendant la Seconde guerre mondiale, le centre a été rétabli en 1962 et sa réputation et son rôle de carrefour entre l'Orient et l'Occident se sont vus renforcés par l'organisation du 33ème Congrès mondial du PEN international en 1965 à Bled. Depuis 1962 se sont succédé à la présidence du PEN slovène Matej Bor, Mira Mihelič (plus tard Vice-Présidente du PEN international), Flip Kumbatovič-Kalan, Miloš Mikeln, Drago Jančar, Boris A. Novak (depuis 2002 Vice-Président du PEN international), Marko Kravos, Veno Taufer, Tone Peršak. Actuellement, le PEN slovène est présidé par Marjan Strojan.
Avant la Seconde guerre mondiale, le PEN slovène est intervenu avec succès en faveur des écrivains slovènes en difficulté vivant dans la région de Primorska. Il fut parmi les initiateurs de la condamnation internationale du fascisme et du nazisme au Congrès de Dubrovnik en 1933.

Dans la période d'après-guerre, il faut mentionner le 33è Congrès mondial du PEN international où, pour la première fois dans l'histoire du PEN, des écrivains de l'Union soviétique d'alors étaient présents en tant qu'observateurs, ainsi que les rencontres de Bled qui, fortes d'une tradition de plus de 40 ans, sont devenues un des événements littéraires les plus importants du PEN international.
Depuis ses débuts, le PEN slovène a toujours défendu ceux dont la liberté d'expression était violée, il a apporté son soutien aux auteurs persécutés en Yougoslavie et s'est particulièrement intéressé aux minorités slovènes dans les pays limitrophes. A l'époque où la Slovénie luttait pour son indépendance, il a tenu informé le public international via les réseaux du PEN international et, pendant la guerre en Bosnie et Herzegovine, il a rassemblé et fait parvenir une importante aide internationale aux écrivains de Sarajevo. La renommée internationale du PEN slovène tient aussi au fait que le Comité des écrivains pour la paix, fondé en 1984 à l'initiative de Miloš Mikeln, alors Président du PEN slovène, a son siège auprès du PEN slovène à Ljubljana. Les Présidents du Comité qui ont succédé à Miloš Mikeln ont été Boris A. Novak, (Président pendant les guerres en Ex-Yougoslavie), Veno Taufer et Edvard Kovač. A
ctuellement c'est Tone Peršak qui le préside.

En 2005 le PEN slovène a organisé le 71ème Congrès mondial du PEN international et en 2011 il a rejoint ICORN le réseau international des villes refuges.